Ostéopathie

Qu’est-ce que l’ostéopathie?

Contrairement à la croyance générale, l’ostéopathie n’est pas une médecine alternative qui adresse uniquement le système musculo-squelettique. De par sa nature globale, elle peut faire beaucoup pour soulager les symptômes reliés à l’endométriose. La meilleure façon de bien expliquer ce qu’est l’ostéopathie est en abordant les 4 principes de base autour desquels toute la pratique a été développée.

  1. La structure gouverne la fonction : En restaurant la mobilité physiologique des différentes structures du corps, on permet un retour vers la normalité des fonctions des articulations, des organes, du système nerveux, des vaisseaux sanguins, etc.
  2. Le corps possède une capacité d’auto régulation : La tendance naturelle du corps est vers la santé. En enlevant les blocages majeurs qui l’empêchent de tendre vers sa normalité, on lui permet de revenir vers cette tendance.
  3. Le rôle de l’artère est absolu : En permettant un retour de mouvement dans une région, on assiste au retour d’une meilleure circulation des liquides. Cela permet plus d’échange de nutriments, un meilleur drainage de l’inflammation, ainsi qu’une meilleure circulation des hormones et des neurotransmetteurs.
  4. Le corps est une unité fonctionnelle : Tous les systèmes agissent en interrelation et ont donc une influence les uns sur les autres.

De manière concrète, l’ostéopathe va, à l’aide de ses mains, évaluer et traiter les structures du corps qui manquent de mobilité par rapport à leurs voisins, pour permettre une optimisation de leur fonction. Cela se fait avec des techniques de mise en tension, de pompage, d’étirement, de mobilisation, d’équilibration, etc. Ces techniques ne sont généralement pas douloureuses, bien que parfois les régions adressées soient sensibles. L’ostéopathe travaille en constant « dialogue » avec les tissus et avec le patient.

L’ostéopathe ne cherche donc pas à « guérir des maladies », mais à diminuer les stress (blocages, tensions, vecteurs de force) pour augmenter les mécanismes de santé.

En quoi l’ostéopathie peut-elle être utile pour les femmes atteintes d’endométriose?

Dans le cas d’une femme atteinte d’endométriose, l’ostéopathe évalue d’abord le contenant (bassin, lombaires, hanches, coccyx, etc.), car celui-ci peut avoir un impact sur la fonction des organes qu’il contient. Par exemple, un coccyx pris en flexion peut gêner le passage des vaisseaux sanguins et des nerfs qui s’occupent d’irriguer et innerver l’utérus et ses voisins.

Ensuite, il évalue la position et la mobilité des organes et des tissus à l’intérieur. Les lésions d’endométriose présentes à l’extérieur de l’utérus « saignent » à chaque mois sous le contrôle des hormones. Cela a pour effet, à la longue, d’irriter le péritoine (où elles sont généralement situées) et le corps va former du tissu cicatriciel. Cela va donner une impression de « toile d’araignée » lorsqu’on mobilise les tissus dans la cavité péritonéale et la cavité pelvienne. Ainsi, l’ostéopathe va chercher à assouplir les tissus qui soutiennent et lient l’utérus et ses voisins (vessie, côlon, petit intestin, etc.). Encore une fois, cette intervention est faite dans le but de restaurer une meilleure fonction des organes et de diminuer le terrain inflammatoire (et par le fait même la douleur!)

Une attention particulière est portée à la sphère pelvienne et abdominale dans le traitement d’une femme atteinte d’endométriose, mais le corps au complet sera évalué et traité, comme il est une unité fonctionnelle.

Et concernant les troubles de fertilité?

Le même principe s’applique ici. Le tissu cicatriciel créé par les lésions d’endomètre peut être assoupli avec les manipulations ostéopathiques. Cela aura comme effet de diminuer les contraintes mécaniques empêchant le bon fonctionnement de l’appareil reproducteur. Par exemple, un utérus qui est pris en inclinaison, parce que du tissus cicatriciel le tracte vers une trompe, sera plus coudé à sa base et cela pourra gêner le passage des spermatozoïdes. De plus, le retour vers la santé des différents systèmes du corps va favoriser l’équilibre hormonal qui est si important dans les mécanismes de fertilité.

En conclusion, chaque femme atteinte d’endométriose a son histoire, différente de celle des autres. Il est important d’adapter l’approche thérapeutique au cas par cas. L’ostéopathie est une approche de choix pour accompagner toute personne vers les mécanismes de santé.

Un article de Joëlle Metayer, ostéopathe

Participez à la sensibilisation en partageant ce contenu!Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Google+
Google+