Activite physique

Les bienfaits de l’activité physique

L’activité physique, pratiquée de façon régulière, peut vous procurer de multiples bienfaits, tant sur le plan physique que psychologique, et ce, même si vous souffrez de douleur chronique.

« L’endométriose comporte suffisamment de désagréments, il est de mise de mettre toutes les chances de votre côté en ajoutant l’activité physique à votre quotidien. Pourquoi? Tout d’abord, parce que l’entraînement permet de diminuer les risques de maladies cardiaques, de diabète et d’embonpoint. Il assure une autonomie et une qualité de vie en maintenant ou en augmentant force, endurance et souplesse. Dans certains cas d’endométriose, il retarderait même l’agglomération des tissus cicatriciels. De plus, lorsqu’on effectue un effort physique, le cerveau libère des endorphines, communément appelées hormones du bonheur. Cet anti-stress naturel peut notamment aider à contrer l’angoisse, l’anxiété, la dépression et lutter contre la douleur. Trouvez une activité qui vous plaît, débutez là graduellement et fixez-vous de petits objectifs réalisables! » Arianne La Salle, entraineur et fondatrice de InspireA+

On commence par quoi?

  • Il est important de débuter avec des activités simples, comme la marche ou la natation par exemple.
  • Contrairement à ce que vous pouvez croire, devenir plus active est à la portée de tous. Bouger davantage ne veut pas dire nécessairement pratiquer un sport. En effet, il y a mille et une façons d’augmenter significativement votre niveau d’activité physique au quotidien. Et il n’est pas obligatoire de fréquenter un centre de conditionnement physique ou de faire partie d’une équipe sportive! Si vous êtes inactive depuis plusieurs années, il est préférable de commencer modérément et d’augmenter progressivement l’intensité et la fréquence.
  • Des recherches ont montré que même des séances aussi courtes que 10 minutes, mais répétées plusieurs fois par jour, apportent un bénéfice significatif. Le défi est de persister, même si au départ, cela vous semble difficile.
  • Si vous ne vous sentez pas à l’aise de débuter un programme d’exercices, parlez-en à votre médecin ou à d’autres professionnels de la santé, qui pourront vous guider dans le choix d’activités appropriées à votre condition. (Source)

Le yoga

Le yoga peut aider les personnes souffrant de douleur chronique. Il comprend la relaxation, la connaissance du corps, la respiration, des mouvements doux, la concentration et la méditation. Lorsqu’il est enseigné par un professeur qualifié, le yoga peut aider à soulager la douleur chronique. En savoir plus.

Participez à la sensibilisation en partageant ce contenu!Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Google+
Google+